• Tenirtamain

Tenir ta main, l'hommage de Louis Chedid aux 100.000 victimes du Covid-19 et à leurs familles

Dernière mise à jour : juil. 6


L'interprète de Tout ce qu'on veut dans la vie dénonce, dans une chanson poignante, comment certains patients ont été empêchés de voir leurs proches avant de mourir.




«Même pas le droit de leur tenir la main avant qu'ils s'en aillent.» Le refrain de la nouvelle chanson de Louis Chedid, Tenir ta main, rappelle le calvaire qu'ont vécu les familles de 100.000 victimes du Covid-19 en France. Ce morceau leur rend hommage. Il s'agit aussi d'un soutien direct à la comédienne et administratrice du Théâtre Antoine à Paris, Stéphanie Bataille, qui a fondé le collectif Tenir ta main après le décès de son père, le comédien Étienne Draber, en janvier.


«Elle voulait voir son père mais l'autorité/ Lui a dit pas question, défense d'entrer/ Ça fait des jours qu'il la réclame à cor et à cri/ Coup de fil de l'hôpital, il est parti.» Aujourd'hui, nombreuses sont les voix à s'élever contre le traitement déshumanisé des familles des défunts. Mais force est de constater qu'elles résonnent peu. La France, contrairement à ses voisins Britannique ou Italien, n'a même pas observé d'instant de recueillement en mars dernier, au moment du triste anniversaire du début de la pandémie.

93 vues0 commentaire