Rechercher
  • Tenirtamain

Stéphanie Bataille: «Nos trente témoignages du calvaire de familles, lus par des comédiens»

FIGAROVOX/TRIBUNE - Stéphanie Bataille et Laurent Frémont ont perdu chacun leur père en raison du Covid, sans avoir été autorisés à accompagner leurs derniers moments. Alors que, voilà un an, la France était confinée, ils mettent en ligne trente témoignages poignants, lus par des comédiens comme André Dussollier, Catherine Frot et François Berléand, sur https://www.tenirtamain.fr/victimes




Aujourd’hui 17 mars 2021, nous souhaitons faire un hommage national à toutes des victimes du coronavirus, à tous ceux qui sont partis tout seul et toutes les familles endeuillées.

La France compte à ce jour plus de 90 000 morts à l’hôpital et en Ephad, les décès à domicile ne sont pas comptabilisés.

Depuis un an la mort est banalisée.

Nous nous sommes accoutumés, pour la plupart d’entre nous, à recevoir les chiffres «en pleine figure» tous les soirs: chiffres des contaminées et chiffres des morts.

Les défunts sont placés nus dans des body bag, la présence à la mise en bière est interdite, l’Adieu au visage n’est pas respecté.

Le coronavirus nous éclaire sur les manquements. Il met en évidence l’obscurantisme dans lequel l’humanité est plongée.

Nous assistons à une perte des repères, une perte de lien, la perte d’humanité.


L’interdiction de visites dans les Ephad, les hôpitaux et les cliniques a plongé une partie de la population dans la sidération.

L’obéissance docile à des règles cruelles, absurdes et des préconisations iniques conduisent à des mesures liberticides. Les malades se laissent mourir de chagrin, les patients sont sédatés en toute impunité. Le personnel soignant est déboussolé.

Les rites funéraires sont bafoués: les défunts sont placés nus dans des body bag, la présence à la mise en bière est interdite, l’Adieu au visage n’est pas respecté.

Les familles sont dévastées. Les dégâts psychologiques sont incommensurables.

Les familles sont dévastées: deuils traumatiques. Les dégâts psychologiques sont incommensurables. Aucune cellule psychologique n’a été mise en place.


Avec Laurent Frémont, qui a perdu son père en novembre dernier dans des circonstances inhumaines, nous avons créé un collectif: TENIR TA MAIN.

Nous avons également rejoint le comité d’Ethique dirigé par Emmanuel Hirsch.

En ce 17 mars 2021, nous diffusons, grâce à des comédiennes et des comédiens qui portent la parole des familles endeuillées, 30 témoignages reçus, parmi des milliers. Ces témoignages deviennent ainsi universels.

Nous invitons à les consulter sur notre site: www.tenirtamain.fr


Nous diffusons aussi des portraits de disparus car chaque défunt a un visage. «Un monde sans mémoire est un monde en péril». Il est urgent de prendre conscience. Il est urgent de réparer et de restaurer.


Retrouvez l'article sur : https://www.lefigaro.fr/vox/societe/stephanie-bataille-nos-trente-temoignages-du-calvaire-de-familles-lus-par-des-comediens-20210317

42 vues0 commentaire