• Tenirtamain

Le Monde: après le confinement des Ehpad, la révolte de nouveaux militants


Sortir du seul registre compassionnel pour porter des propositions qui améliorent la vie en Ehpad, c’est désormais l’objectif affiché par ces associations de familles. Mais les thématiques qu’elles portent demeurent floues et éparses. Seul le collectif Tenir ta main a réussi une incursion fugace dans le débat politique national. Cofondateur avec Stéphanie Bataille de l’association, en mars 2021, Laurent Frémont a inspiré à Bruno Retailleau, président du groupe Les Républicains au Sénat, une proposition de loi, votée mardi 12 octobre, visant à créer un droit de visite dans les hôpitaux et les Ehpad.

Les sénateurs macronistes se sont abstenus. Le texte a toutefois été adopté « à l’unanimité de tous les autres groupes. Ce qui est rarissime ! », se félicite M. Frémont.

A travers les collectifs nés de la crise sanitaire, « les proches des usagers sont entrés dans le jeu, observe M. Frémont. Les gens se sont découvert une responsabilité ».

40 vues0 commentaire